Il s’appelait Ibrahim Bello.

Il s’appelait Ibrahim Bello.

Il s’appelait Ibrahim Bello. Il est décédé le 1er janvier 2022, probablement de suite de services subits en 2017 après une torture policière dans une petite ville proche de Yaoundé. Après l’amputation de ses deux jambes à la suite de cette torture, le jeune Ibrahim Bello âgé de 17 ans au moment des faits n’a plus jamais recouvré sa santé jusqu’à sa disparition.La justice avait condamné ses bourreaux à le dédommager,  mais il est mort sans avoir perçu 1 franc.Retour sur ce cas pratique de violations de droits de l’homme

Reportage: JEAN CHARLES BIYO’O ELLA

Reportages radios Sélection Tous